Présentation

Vous êtes ici

Transitions métropolitaines : du projet à l’action

Les constructions sociales et territoriales se développent désormais à l’échelle de la métropolisation, celle des flux, qui constitue désormais un phénomène planétaire. Cet état de fait oblige à reconsidérer les méthodes de conception et les processus de projets. Les responsables et acteurs de l’aménagement doivent désormais intégrer l’échelle métropolitaine pour anticiper les évolutions urbaines, même si les institutions urbaines n’existent pas encore ou en sont à leurs balbutiements. Cette échelle de réflexion ouvre de formidables opportunités de développement des aires urbaines et de rationalisation des difficultés  - pollution excessive, perte de cohésion sociale et territoriale, consommation excessive des ressources naturelles, etc.

 

Partenariat AVITEM – Agence française de développement – GIZ (coopération allemande)

Entre 2014 et 2016, le pôle formation de l’AVITEM a organisé et animé annuellement trois cycles de séminaires de haut niveau auxquels ont pris part des élus, des professionnels de l’aménagement et du développement territorial des secteurs publics et privés, ainsi que des universitaires et des chercheurs des pays méditerranéens.

 

En 2017, l’AVITEM en partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Agence de coopération allemande pour le développement (GIZ, programme CoMun d’appui aux communes) propose un nouveau cycle de séminaires de haut niveau et lance ainsi, avec ses nouveaux partenaires,  une nouvelle dynamique de formation à la gestion urbaine et territoriale.

Cycle de séminaires en 2017

 

« Concevoir les territoires métropolitains durables » sera donc le thème conducteur de cette formation, en explorant des formes de gouvernance renouvelées entre acteurs publics - de l’Etat à la municipalité - et privés - aménageurs, opérateurs de services,  financeurs et société civile. Au travers des expériences présentées, le cycle permettra d’aborder deux ambitions dans un même objectif de résilience des territoires :

  • penser et agir à la bonne échelle des dynamiques urbaines pour améliorer les conditions de vie et l’attractivité des territoires ;
  • concevoir les conditions d’adaptation des espaces urbains aux risques de changement climatique pour anticiper et maîtriser les conséquences dans tous les domaines impactés (modes d’urbanisation, rapport aux espaces urbains agricoles et naturels, gestion de la ressource environnementale et énergétique, modes de production et de consommation, etc.).