Conférence des "Dialogues de l'urbain" à la Villa Méditerranée, le 7 novembre à 19h00

Vous êtes ici

Agriculture urbaine. Cette association de mots résonne comme un oxymore pour la plupart d’entre nous. En effet, drôle d’idée que celle de vouloir cultiver ou élever en ville, là où le sol et l’air sont pollués, et où la densité impose de nombreuses contraintes et laisse peu d’espace. Et le peu d’espace restant coûte si cher… diront certains.

 

Qu’est-ce réellement que l’agriculture urbaine ? Loin des canons agricoles classiques, l’agriculture urbaine se love dans les interstices de la ville mais opère également à sa périphérie. Sa définition étant multiple, le sujet fait débat. Déferlante ou lubie de « bobos » ? Le mouvement questionne les chercheurs quand il intrigue ou interpelle les politiques.

 

L’agriculture urbaine entend répondre à de nombreux enjeux sociaux, de biodiversité, de souveraineté alimentaire mais aussi de création d’emplois. Comment faire le pas entre l’utopie et la réalité ? Peut-elle répondre aux défis économiques, sociaux et techniques des villes méditerranéennes

 

Pour tenter de répondre à ces questions, Marion Schnorf de la Cité de l’Agriculture, Jean Noel Consales de l’UMR TELEMME et de l’IUAR de l’Université Aix-Marseille et Guillaume Morel-Chevillet de l’Institut Technique de l’Horticulture (ASTREDHOR) donneront une conférence dans le cadre des "Dialogues de l'urbain" le mardi 7 novembre à 19h00 à la Villa Méditerranée.

 

 

Jean Noel Consales

UMR TELEMME - l’IUAR de l’Université Aix-Marseille