Longue vie à l’Etablissement public foncier Provence-Alpes-Côte d’Azur

Vous êtes ici

Mardi 10 avril plus de 400 personnes se sont réunies pour fêter au Palais Neptune à Toulon, l’anniversaire des 15 ans de l’Etablissement Public Foncier Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’enthousiasme et l’unanimité des acteurs pour reconnaitre l’utilité et la qualité des prestations de l’EPF ont marqué cette journée.

 

« Avant l’EPF, on se préoccupait du foncier, maintenant on s’en occupe » dit en synthèse Bertrand Leroux du CEREMA.

 

L’AVITEM animait deux sessions d’ateliers sur le thème « un foncier durable pour un aménagement durable ». Six équipes de projets mixant des élus avec des concepteurs et des opérateurs, « Grand Coudoux » 13, « Cap AZUR » à Roquebrune Cap Martin 06, « Docks Libres » à Marseille 13, « Les Coteaux du Var » OIN Eco-Vallée, Plaine du Var » à Saint Jeannet 06, « Les Laugiers Sud » à Solliès Pont 83 et l’OIN Euromed à Marseille 13, ont expliqué comment sans politique foncière anticipatrice ces opérations vertueuses n’auraient pu voir le jour.

 

L’EPF mobilise le foncier dans le long terme pour prendre le temps de penser le projet, pour éviter les spéculations foncières, pour concevoir des opérations d’aménagement d’ensemble. Par des systèmes de péréquation, les aménagements ainsi engagés favorisent des mixités fonctionnelles -économiques, résidentielles, de services- et sociales - chaque opération comptant au moins 40 % de logements aidés. En ajoutant les résultats sur la qualité urbaine et paysagère, preuve est faite que l’EPF participe à produire des références d’aménagement durable.

 

Si le foncier est un incontournable de l’aménagement du territoire, les visions politiques d’un futur territorial peuvent changer le regard sur le foncier, en lui donnant une valeur de ressources rares. C’est ce qu’ambitionne l’EPF qui participe par sa diversité d’actions à composer une politique foncière territoriale entre agriculture, développement économique et résidentiel, gestion de l’environnement et des risques au service de territoires régionaux. Une condition de la résilience aux risques annoncés de Provence-Alpes-Côte d’Azur !

 

En conclusion la Présidente d’Envirobat-BDM a invité les participants à un exercice d’intelligence collective pour traduire les critères d’Eco-Cités dans le contexte méditerranéen.  L’AVITEM y joue un rôle certain, notamment en ayant notamment associé Envirobat BDM dans un projet européen, ZERO CO2, visant à promouvoir un bâtiment méditerranéen à zéro émission de CO2, résultats en 2020 !

Marie Baduel